Connectez-vous S'inscrire

Témoignages






Témoignages

 
Qu'est-ce qui t'a donné ENVIE DE VENIR à Limoud ?

Quelle INTERVENTION, quel MOMENT FORT
t'a le plus marqué lors des événements Limoud
 
Que recomanderais-tu à QUELQU'UN QUI NE CONNAÎT PAS ENCORE Limoud ?
 
Pourquoi as-tu décidé de REJOINDRE L'ÉQUIPE ? Quel est ton rôle ? 
 
 
Autour de ces questions ouvertes, vous avez été nombreux
à vouloir partager votre vision de Limoud,
que vous soyez participant, intervenant ou membre de l'équipe !

_______________________________________________________________________________________________________________________________________________

 

 


Henri et Rebecca H. ... et leurs enfants Ruben, Emma, Manon et Serena

Nous avons connu Limoud en 2007, grâce à une cousine qui faisait partie de l'équipe.
Nous avons trouvé le concept vraiment original.
En outre, nos quatre enfants - dont un bébé - ont été pris en charge de façon très compétente,
ce qui nous a permis de profiter pleinement des conférences. Quel plaisir de pouvoir confier ma fille à des puéricultrices qualifiées et de découvrir la calligraphie chinoise ou d’assister à une conférence sur "le rire de Sarah" !
Quel bonheur de pouvoir assister à des conférences aussi variées les unes que les autres et toujours aussi passionnantes !
Et pour les enfants, c'était la liberté totale... en toute sécurité.

Nous nous souvenons particulièrement de notre arrivée, le premier soir. Dans un joyeux tohu-bohu, nous nous sommes assis un peu au hasard à une table avec des jeunes que nous ne connaissions pas. Ils venaient de Suisse. C’était très agréable et instructif de discuter avec eux, de découvrir des milieux différents. Puis, tout au long du week-end, nous avons rencontré plein de gens, dont plusieurs avec lesquels nous avons gardé contact, et nous avons appris beaucoup de choses.
Nos enfants aussi se sont fait des amis. Depuis, nous avons recommandé à de nombreuses personnes de notre entourage d’aller à Limoud.

Le conseil que nous donnerions à ceux qui viennent pour la première fois, c'est de s’asseoir n’importe où et de se laisser guider par les rencontres.
Que l'on soit célibataire ou en famille, on y découvre des gens intéressants et ouverts, avec des profils, des niveaux de pratique et des centres d’intérêt très variés.

Mais surtout, ne venez pas pour vous reposer : le but, c’est de profiter de ces moments de partage et de vivre une aventure unique !


_______________________________________________________________________________________________________________________________________________

Denis K., 47 ans

Je fais partie des « Limoudniks » de la première heure, puisque j’ai participé à la naissance de Limoud en France. J’ai hélas manqué la première conférence, mais j’ai participé à celle de 2007. Dès l’année suivante, j’ai animé des sessions sur des thèmes liés à Internet et aux réseaux sociaux. J’ai franchi encore un pas en 2010 en rejoignant l’équipe pour m’occuper de l’appel aux dons. C’est très dépaysant de s’impliquer dans des domaines que l’on ne connaît pas, on apprend en faisant et on s’entraide beaucoup !
Cette année, je suis responsable de la soirée du samedi et je donne également un coup de main à qui en a besoin. J’ai aussi « enrôlé » mon épouse, qui s’occupe des transports. 

Ce qui me plaît dans Limoud, c’est l’ouverture, la pluralité, le décloisonnement total. Tout le monde se détend, on n’est pas en représentation. On partage sans rien attendre… et l’on reçoit à son tour ! En outre, le format week-end permet de construire son Limoud « à la carte » et de nouer des relations approfondies.

Parmi les moments forts, il y a les discussions où l’on refait le monde jusqu’à deux heures du matin, la nuit de samedi à dimanche où l’on finalise le gala de clôture… On pourrait parler des heures de Limoud. Mais le conseil que je donnerais à un nouveau Limoudnik, c’est de venir !

L’essayer, c’est l’adopter.
Un ashkénaze téléchargera le programme et préparera minutieusement son planning. Un séfarade se contentera de suivre ses amis et d’aller là où il y a le plus de bruit. Au final, l’un comme l’autre passeront un super week-end.


_______________________________________________________________________________________________________________________________________________

Vanessa N., 35 ans

Je fais partie de l’équipe Limoud depuis le début de l’aventure, en 2006.
C’est le concept même de Limoud qui m’a plu, à savoir le judaïsme « à la carte » et la diversité, aussi bien au niveau des thèmes des sessions que des participants : jeunes ou moins jeunes, célibataires ou en famille, religieux ou non religieux… On retrouve aussi cette diversité dans l'équipe.

C’était nouveau, cela m’a enthousiasmée et j’ai eu envie de contribuer à ce projet inédit. J’ai été tour à tour responsable Jour J, en 2006 et 2007, responsable hôtel et traiteur en 2008, co-responsable de la conférence en 2009 et responsable de l'accueil en 2011. Et cette année, je suis contrôleur de gestion !
Au fil des ans, j’ai rencontré des personnes que je n'aurais sans doute jamais côtoyées autrement et qui sont aujourd'hui de vrais amis. 

Le moment le plus fort pour moi a été la fin de la première conférence, quand on a vu le sourire des participants et qu'on s'est dit : « On a réussi… Ils ont aimé ! »
J’apprécie aussi tout particulièrement le repas du vendredi soir, que je trouve très riche en émotions.
Je crois que pour profiter pleinement de Limoud, il faut se laisser porter par ses envies.
Limoud; ce n'est pas seulement le judaïsme à la carte, c'est aussi un week-end à la carte : on peut dormir, manger, discuter, aller ou ne pas aller à une session, aider l'équipe...

Bref : faire ce que l’on veut quand on veut.


_______________________________________________________________________________________________________________________________________________

Daniel A., Banquier, et limoudnik de la 1ere heure

Une conférence en famille
À Limoud 2011, j'ai animé une conférence intitulée : « Shlomo Artsi : le plus grand chanteur israélien du monde ».
La conf a consisté à raconter la vie du chanteur et à présenter 4 de ses plus belles chansons.
La préparation de la conf a duré plus de 3 mois, et toute la famille a travaillé sur ce « projet pédagogique ».
Ainsi, j'ai fait découvrir et écouter à mes 2 aînés, Yaelle (9 ans) et Samuel (6 ans) des dizaines de chansons de Shlomo, leur ai expliqué qui il était, comment on avait été à ses concerts en Eretz avec leur maman (ya hassra, on était jeunes), ce que signifiaient les chansons... et évidemment, on a chanté !

Ensuite, Yaelle m'a aidé à préparer les slides (elle sait maintenant se servir de PowerPoint, ce qu'on n'apprend pas à l'école en France), à sélectionner les photos et clips à diffuser.
Enfin, les enfants ont réalisé un format A4 sur chacune des 4 chansons sélectionnées, avec les paroles en hébreu, français et phonétique. Yaelle qui était en 1ère année de Talmud Torah, m'a aidé à raisonner sur la phonétique des sons hébreux, leur translittération et sur la présentation et lisibilité de la page.
Samuel et Yaelle ont illustré les paroles par des dessins très beaux (si vous les avez, gardez-les, ils vaudront cher bientôt).

Yaelle était très fière de m'aider pendant la conf. Devinez qui a passé les slides; qui a distribué les documents avant chaque chanson... Nous regrettons que Samuel se soit endormi une heure avant la conf (on passait samedi soir, et Limoud jeune avait été intense).

Yaelle et Samuel connaissent par cœur les 4 chansons de Shlomo, et les chantent à tue-tête avec leurs cousins israéliens en vacances.

À la fin de la conf, juste après les applaudissements des participants, Yaelle m'a demandé à l'oreille quel sujet on prendrait au prochain Limoud...

On en rigole encore !



_______________________________________________________________________________________________________________________________________________

Michaël Barer, 32 ans

Témoignages
Je vis à Lyon, où je suis très impliqué dans la vie de la communauté juive locale, aussi bien religieuse qu’associative.
J’ai une passion pour tout ce qui a trait à la transmission du judaïsme et de ses valeurs, y compris vers des communautés non juives.
En me renseignant sur ce type d’initiatives en France, j’ai découvert l’existence de Limoud.

J’ai participé à la première conférence en 2006 et j’en suis revenu enchanté et très agréablement surpris.
Je m’y étais senti à l’aise, l’ambiance était chaleureuse, les gens ouverts et j’avais fait de nombreuses rencontres.
J’ai particulièrement apprécié les ateliers, qui permettent un réel échange, ainsi que les temps « informels » comme les soirées, où l’on prend le temps de se connaître.
Je suis immédiatement rentré dans l’équipe. J’œuvre à mon niveau pour faire connaître Limoud en région Rhône-Alpes et pour rechercher de nouveaux intervenants.
J’essaie aussi d’organiser un « Goûtez à Limoud » à Lyon.

Je conseille aux nouveaux venus qui découvriront Limoud à la prochaine conférence de bien dormir les jours précédents car Limoud, c’est comme un mariage, mais sur trois jours : c’est très intense !
Il faut aussi venir avec l’esprit ouvert, ne pas hésiter à choisir des sessions portant sur des thèmes inconnus ou différents de nos centres d’intérêt habituels et surtout oser aller à la rencontre des gens.

http://www.doyoubuzz.com/michael-barer
Site Internet : http://comprendrelejudaisme.wordpress.com/


_______________________________________________________________________________________________________________________________________________

Gershom, 46 ans

Originaire de Nancy, je suis arrivé à Paris en 2006.
J’ai découvert Limoud grâce à une annonce sur le site Internet du CRIF. On y annonçait la première conférence Limoud en France.
Je me suis inscrit et j’ai passé un excellent week-end. Il y avait une très bonne ambiance et des gens de tous horizons… Cela m’a donné envie de contribuer à l’organisation de la conférence suivante.
Je me suis signalé à l’équipe sur place et, depuis, je m’implique chaque année de différentes façons : au début, dans la logistique et depuis trois ans, dans le contact avec les intervenants. Cela demande beaucoup de persévérance. Je m’appuie sur les contacts pris au cours des événements Limoud, mais aussi au cours d’autres événements auxquels j’assiste, comme des conférences sur la littérature israélienne, la philosophie religieuse, etc...

En tant que participant, j’apprécie beaucoup les sessions de Havrouta, qui me donnent l’occasion d’approfondir ma connaissance du judaïsme et de ses valeurs.
Chaque année, un thème différent est mis à l’honneur – la créativité, l’amitié, etc.
Cela m’intéresse de voir comment ces valeurs ont été interprétées au cours des siècles et jusqu’à aujourd'hui.

Je conseille aux nouveaux participants qui découvrent Limoud d’arriver reposés à la conférence car les journées sont longues et bien remplies !

Grâce aux informations mises en ligne sur le site Internet de Limoud, on peut préparer son programme à l’avance…
Mais il faut aussi savoir le modifier au gré des rencontres et des envies !


_______________________________________________________________________________________________________________________________________________

Danielle C., 35 ans

Je suis danoise et je vis en France depuis bientôt deux ans.
Limoud n’existe pas dans mon pays, mais j’avais participé à un Limoud Amsterdam et cela m’avait vraiment beaucoup plu. Aussi, lorsque je suis arrivée à Paris, je me suis rapprochée de l’équipe pour participer à l’organisation du « Goûtez à Limoud » de juillet 2010.
Au début, je ne parlais pas assez bien français pour profiter vraiment des conférences. Mais je me suis rattrapée lors du week-end de 2011 !
J’ai choisi des sessions sur la danse, le cinéma, la musique israélienne,  la géopolitique du Moyen-Orient...

J’ai beaucoup apprécié le mélange de personnes de tous les âges et de tous niveaux de pratique religieuse
.
Je pense que Limoud est la seule association juive à proposer une telle diversité.

Et puis l’ambiance est tellement chaleureuse !
Cette année, je suis responsable de l’équipe Participant Care. Cela comprend la préparation du livret qui est remis à l’accueil, l’envoi des courriers aux participants, la signalétique, la gestion des Jeunes Volontaires qui apportent leur aide pendant l’événement… Et bien entendu, le contact sur place avec les participants pour vérifier que tout se passe bien et les renseigner en cas de besoin… Bref, faire en sorte qu’ils passent un week-end agréable et surtout inoubliable.

Mes conseils à ceux qui viennent à Limoud pour la première fois ?
Il faut être ouvert et profiter de la variété des conférences pour oser découvrir des thèmes que l’on ne connaît pas.
On est souvent agréablement surpris ! Et, plutôt que de rester avec les gens que l’on connaît déjà, élargir le cercle de ses relations.

Limoud, c’est l’endroit idéal pour faire des rencontres !
 

le Jeudi 6 Décembre 2012 à 03:12 | Lu 2956 fois